Sécurité et risques hydrogène: guides d’information, prévention , normes

La connaissance des particularités et risques propres à l’hydrogène, et leurs parades, permet une conception et une exploitation sure des systèmes utilisant l’hydrogène.

Les pompiers de la Manche

sont les premiers équipés de véhicules à hydrogène.

pompier manche vehicule voiture hydrogene securite danger dangereux risque
(c) Conseil général de la Manche – manche.fr

2 guides d’information

sur la sécurité et risques hydrogène ont été émis par l’ADEME en partenariat:

Guide risques mesures securite production decentralisee hydrogene Guide securite vehicules hydrogene stations-service distribution hydrogene recharge
(c) ADEME & als

Quelques conséquences de sécurité

de la « physico-chimie » de l’hydrogène (source: AFHYPAC):

  • Beaucoup plus léger que l’air et va donc diffuser rapidement, élément très favorable à la sécurité de son utilisation.
  • Facilité à fuir, et aussi  à fragiliser certains matériaux métalliques.
  • Inodore, ce qui est un facteur de risque, mais non toxique.
  • Flamme  incolore, à la fois inconvénient (invisible donc non détectable visuellement) et avantage (la chaleur ne rayonne pas, donc a moins de risque d’enflammer d’autres objets ou surface à proximité),
  • Energie d’inflammation faible (20 µJ) et sous certaines conditions (concentration, présence d’obstacles , turbulences…) il peut détoner.
  • Gamme de concentration mini/maxi pour permettre son inflammation dans l’air  beaucoup plus large que pour le gaz naturel, mais en contrepartie conditions pour que ces concentrations soient atteintes plus difficiles à obtenir, du fait de la forte diffusion de l’hydrogène, beaucoup plus léger que l’air contrairement au gaz naturel.
  • Gamme de concentration pour la détonation plus large qu’avec le gaz naturel, mais conditions de détonation plus difficiles à obtenir. Cela ne signifie pas que l’hydrogène ne comporte pas de risque mais que la probabilité d’explosion et de détonation sont plus faibles qu’avec le gaz naturel en milieu ouvert,
  • La gestion du risque hydrogène doit se concentrer sur la nécessité de rester en milieu ouvert dans toutes les configurations possibles, y compris accidentelles.
  • « La manipulation de l’hydrogène présente un certain nombre de dangers sérieux. Néanmoins, une bonne connaissance de ces dangers et de leur parade doit permettre de mettre en œuvre une conception sûre des systèmes utilisant l’hydrogène. »

Le site de l’AFHYPAC

répertorie des fiches d’information approfondies: